Loading…
Proverbes 7.8–23

Il passait dans la rue, près de l’angle où se tenait une de ces étrangères, Et il se dirigeait lentement du côté de sa demeure: 9C’était au crépuscule, pendant la soirée, Au milieu de la nuit et de l’obscurité. 10Et voici, il fut abordé par une femme Ayant la mise d’une prostituée et la ruse dans le coeur. 11Elle était bruyante et rétive; Ses pieds ne restaient point dans sa maison; 12Tantôt dans la rue, tantôt sur les places, Et près de tous les angles, elle était aux aguets. 13Elle le saisit et l’embrassa, Et d’un air effronté lui dit: 14Je devais un sacrifice d’actions de grâces, Aujourd’hui j’ai accompli mes voeux. 15C’est pourquoi je suis sortie au-devant de toi Pour te chercher, et je t’ai trouvé. 16J’ai orné mon lit de couvertures, De tapis de fil d’Égypte; 17J’ai parfumé ma couche De myrrhe, d’aloès et de cinnamome. 18Viens, enivrons-nous d’amour jusqu’au matin, Livrons-nous joyeusement à la volupté. 19Car mon mari n’est pas à la maison, Il est parti pour un voyage lointain; 20Il a pris avec lui le sac de l’argent, Il ne reviendra à la maison qu’à la nouvelle lune. 21Elle le séduisit à force de paroles, Elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses. 22Il se mit tout à coup à la suivre, Comme le boeuf qui va à la boucherie, Comme un fou qu’on lie pour le châtier, 23Jusqu’à ce qu’une flèche lui perce le foie, Comme l’oiseau qui se précipite dans le filet, Sans savoir que c’est au prix de sa vie.

24

Read more