Loading…
Ruth 3:1–4:17

Sa belle-mère Naomi lui dit: «Ma fille, je voudrais assurer ton repos afin que tu sois heureuse. 2Eh bien! Boaz, l’homme dont tu as accompagné les servantes, n’est-il pas notre parent? Or, il doit procéder cette nuit au tri de l’orge qui est dans l’aire de battage. 3Lave-toi et parfume-toi, puis remets tes habits et descends à l’aire. Tu ne te feras pas connaître à lui jusqu’à ce qu’il ait fini de manger et de boire. 4Quand il ira se coucher, observe l’endroit où il se couche. Ensuite va découvrir ses pieds et te coucher. Il te dira lui-même ce que tu as à faire.» 5Ruth lui répondit: «Je ferai tout ce que tu as dit.»

6Elle descendit à l’aire de battage et fit tout ce qu’avait ordonné sa belle-mère. 7Boaz mangea et but, et son cœur était joyeux. Il alla se coucher au bout du tas de gerbes. Ruth vint alors tout doucement, découvrit ses pieds et se coucha. 8Au milieu de la nuit, Boaz eut un frisson; il se pencha et vit une femme couchée à ses pieds. 9Il dit: «Qui es-tu?» Elle répondit: «Je suis Ruth, ta servante. Etends le pan de ton manteau sur ta servante, car tu as droit de rachat.» 10Il dit: «Sois bénie de l’Eternel, ma fille! Ce dernier trait témoigne encore plus en ta faveur que le premier, car tu n’as pas recherché des jeunes gens, pauvres ou riches. 11Maintenant, ma fille, n’aie pas peur! Je ferai pour toi tout ce que tu diras, car tout le monde chez nous sait que tu es une femme de valeur. 12Il est bien vrai que j’ai droit de rachat, mais il existe un autre parent, plus proche que moi, qui a ce droit. 13Passe la nuit ici. Demain, s’il veut exercer envers toi son droit de rachat, c’est bien, qu’il le fasse; mais s’il ne lui plaît pas de l’exercer envers toi, je le ferai, moi, l’Eternel est vivant! Reste couchée jusqu’au matin.»

14Elle resta couchée à ses pieds jusqu’au matin et se leva avant qu’on puisse se reconnaître l’un l’autre. Boaz dit: «Qu’on ne sache pas que cette femme est entrée dans l’aire de battage.» 15Et il ajouta: «Donne le manteau qui est sur toi, tiens-le.» Elle le tint et il compta 6 mesures d’orge qu’il chargea sur elle. Puis il entra dans la ville.

16Ruth revint chez sa belle-mère et Naomi dit: «Est-ce toi, ma fille?» Ruth lui raconta tout ce que cet homme avait fait pour elle. 17Elle dit: «Il m’a donné ces 6 mesures d’orge en disant: ‘Tu ne retourneras pas les mains vides vers ta belle-mère.’» 18Naomi dit: «Ma fille, reste tranquille jusqu’à ce que tu saches comment finira l’affaire, car cet homme ne se donnera pas de repos avant de l’avoir réglée aujourd’hui.»

4 Boaz monta à la porte de la ville et s’y arrêta. Or, celui qui avait droit de rachat et dont Boaz avait parlé vint à passer. Boaz lui dit: «Approche-toi, assieds-toi ici, toi un tel.» Il s’approcha et s’assit. 2Boaz prit alors dix hommes parmi les anciens de la ville et dit: «Asseyez-vous ici.» Ils s’assirent. 3Puis il dit à celui qui avait le droit de rachat: «Naomi est revenue du pays de Moab, et elle vend la parcelle de terre qui appartenait à notre frère Elimélec. 4J’ai cru devoir t’en informer et te dire: ‘Fais-en l’acquisition devant les habitants de la ville et les anciens de mon peuple.’ Si tu veux la racheter, rachète-la, mais si tu ne veux pas, déclare-le-moi afin que je le sache. En effet, il n’y a personne avant toi qui ait le droit de rachat et je l’ai après toi.» Il répondit: «Je la rachèterai.» 5Boaz dit: «Le jour où tu achèteras le champ à Naomi, tu l’acquerras aussi de Ruth la Moabite, la femme du défunt, et tu devras maintenir le nom du défunt sur son héritagec6Celui qui avait le droit de rachat répondit: «Je ne peux pas exercer ce droit de rachat pour mon compte, sinon je détruirai mon héritage. Prends pour toi mon droit de rachat, car je ne peux pas l’exercer.»

7Autrefois en Israël, pour valider toute affaire relative à un rachat ou à un échange, on retirait sa sandale et on la donnait à l’autre: c’était ce geste qui servait d’attestation en Israël. 8Celui qui avait le droit de rachat dit donc à Boaz: «Fais-en l’acquisition pour ton compte» et retira sa sandale.

9Alors Boaz dit aux anciens et à tout le peuple: «Vous êtes témoins aujourd’hui que j’ai acquis de la main de Naomi tout ce qui appartenait à Elimélec, à Kiljon et à Machlon, 10et que j’ai également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Machlon, pour maintenir le nom du défunt sur son héritage afin qu’il ne disparaisse pas parmi ses frères ni à la porte de sa ville. Vous en êtes témoins aujourd’hui!» 11Tout le peuple qui était à la porte et les anciens dirent: «Nous en sommes témoins! Que l’Eternel rende la femme qui entre dans ta famille semblable à Rachel et à Léad, qui ont toutes les deux donné naissance à la communauté d’Israël! Montre ta force dans Ephrata et fais-toi un nom dans Bethléhem! 12Puisse la descendance que l’Eternel te donnera par cette jeune femme faire ressembler ta famille à celle de Pérets, que Tamar a donné à Juda!»

13Boaz épousa Ruth; elle devint sa femme et il s’unit à elle. L’Eternel permit à Ruth de devenir enceinte et elle mit au monde un fils. 14Les femmes dirent à Naomi: «Béni soit l’Eternel qui ne t’a pas laissée manquer aujourd’hui d’une personne ayant le droit de rachat! Que son nom soit célébré en Israël! 15Cet enfant sera ton réconfort et le soutien de ta vieillesse, car ta belle-fille qui t’aime l’a mis au monde, elle qui vaut mieux pour toi que sept fils.» 16Naomi prit l’enfant, le serra sur sa poitrine et l’éleva. 17Les voisines lui donnèrent un nom en disant: «Un fils est né à Naomi», et elles l’appelèrent Obed. Ce fut le père d’Isaï, père de Davide.

Read more